Finance conseil
Publié le 27 Février 2016 à 08h00 - 1043 visites

Crédit immobilier : comment obtenir le meilleur taux

Petite hausse ou petite baisse, les taux des prêts alday mmobilier anglet demeurent à des niveaux historiquement bas. Une tendance qui en grande voie de durer au moins jusqu’à la fin 2015. Il faut juste déterminer comment en profiter pour optimiser le financement des projets logements. On finit un peu par y perdre la tête entre ces multiples infos, analyses et autres avis d’experts sur le crédit immobiliers. Mais pour vous aider à vous y retrouver, voici nos conseils.

Le réel prix de l’argent

Au 23 octobre 2015, les prêts immobiliers moyens à taux fixes sont établis à 2,30% sur quinze ans ou à 2,55% sur vingt ans. C’est entre autre 0,30% de plus en comparaison au plancher historique du mois de mai. Cependant, c’est 0,20% de mois si on considère le mois d’octobre 2014 comme référence. Rappelons nous les choses : en octobre 2011, le quinze ans moyen s’élevait à 4% et le vingt ans à 4,25%. Le PDG de la Centrale de Financement, Sylvain Lefèvre (courtier en prêts immobiliers) conclut que : « au-delà de certaines évolutions mineures, il faut savoir qu’actuellement, les taux immobiliers sont à des niveaux particulièrement bas. ».

Les meilleurs taux pour qui ? « nous obtenons pour les très bons profils des taux à 1,90% sur vingt ans », déclare Sandrine Allonier, une responsable en relations bancaires. Ce sont des conditions d’exception qui ne sont pas accessible à tout le monde. D’autres interlocuteurs précisent que les banques sont disposées à dégager une faible rentabilité sur le crédit si le crédit leur permet de faire la mise en place d’une réelle relation sur le long terme avec les potentiels clients. Les hauts revenus avec des perspectives d’épargne et les primo-accédants sont ainsi privilégiés. En somme, pour avoir une décote, l’idéal c’est d’être un emprunteur à fort potentiel.

Les conditions d’emprunt

Concernant les autres emprunteurs, ils ont accès au crédit à condition de respecter certaines mesures. Les plus essentiels : un minimum d’apport personnel, une mensualité inférieure au tiers des revenus nets de charges, une différence raisonnable entre le loyer actuel et l’échéance future, un emploi stable (CDI très appréciés), des comptes bancaires en bonne gérance. Evidement, le dossier doit être complet avec les justificatifs. Cependant, il faut savoir que la politique commerciale diffère d’une banque à l’autre. Et surtout ne pas hésitez à faire jouer la concurrence pour s’approprier toutes les chances de mener à bien son projet aux meilleurs conditions.

Eventuelle augmentation des taux : l’obligation assimilable du Trésor à dix ans qui est une référence des emprunts à taux fixes est tombé à 0,73% au 23 octobre 2015 contre 0,87% au 1er octobre. La Banque Centrale Européenne applique continuellement sa politique de soutien à l’économie faite de taux hyper-bas et de liquidités surabondantes. Comme les banques projètent d’ambitieux objectifs commerciaux pour 2016 et continuerons à attirer les clients avec des rabais sur leurs barèmes officiels nous pouvons conclure que pour l’instant et sans doute durant toute l’année 2016, il n’y aura pas d’augmentation des taux.

Laissez votre commentaire à propos de cet article